La mode lingerie féminine 2011

Avec l'été les tenues deviennent plus légères, l'occasion aussi de troquer les dessous de l'hiver pour des modèles plus délicats. Avec un budget moyen annuel de 100€ consacré à la lingerie, la Française est l'une des plus dépensières dans ce domaine. Retour sur les tendances de l'été...

Lingerie © Biscarotte

La silhouette de cette saison est la silhouette pin-up avec sa taille mince et sa poitrine forte. En 2011, les rondes ne se cachent plus, c’est le retour des formes voluptueuses, sans complexes. Dans un esprit cabaret et boudoir, la corseterie a toute sa place. Loin de contraindre la femme, elle libère au contraire sa sensualité.

Les sous-vêtements phares sont la haute culotte vintage et le soutien-gorge obus. Rétro, ce dernier était porté par Marylin Monroe dans les années 40/50 puis par Madonna. On revient aux matières nobles telles que la soie et la dentelle.

Trois grandes tendances

On distingue cet été trois tendances : l’imprimé animal ( le nude seconde peau imprimé léopard), le rétro avec le liberty et le graphique chic aux lignes épurées (style minimaliste). Un autre thème est toujours d’actualité : le marin avec ses couleurs bleu et vert turquoises. Aux côtés des teintes acidulées, voire fluo, on retrouve des tons poudrés tels que le nude, le rose poudré et le violet-lavande.

Innovation

La technologie se niche aussi dans les dessous. Ainsi la guipure de nos grands-mères est moulée grâce à un nouveau procédé de fusion des matériaux et devient sans couture. La culotte amincissante peut faire perdre jusqu’à 2 cm de tour de cuisses après un mois d’utilisation. Elle est taillée dans un tissu contenant de la caféïne et du rétinol qui se libère au contact de la peau et résiste à 100 passages en machine. Magique !

Entretien

Chose qui va vous soulager Mesdames, la lingerie est aussi bien entretenue à la machine. Agraphez les soutiens-gorges ou mettez les dans un filet pour ne pas les abîmer. Veillez aussi à ne pas dépasser la température indiquée et utilisez une poudre à laver sans chlore et sans perborate. L’adoucissant est à proscrire car il s’incruste dans les fibres et entraîne des mycoses, allergies et autres irritations cutanées. Pour sécher sa lingerie, bannissez le sèche-linge (et le sèche-cheveu !). Etendez délicatement le linge sur l’étendage sur un linge ou une serviette. Enfin, le lycra et l’élasthane détestent le repassage. Ultime conseil : la transpiration jaunissant, lavez vite les dessous après les avoir portés.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message