Le musée Escoffier de Villeneuve-Loubet obtient le label de "la maison des Illustres"

« La maison des illustres », telle est la nouvelle inscription qui orne depuis ce soir, le musée Auguste Escoffier de Villeneuve-Loubet. La plaque a été dévoilée cette après-midi, en présence de Jennifer Salles-Barbosa (la Présidente de la Commission pour le tourisme), du maire de Villeneuve-Loubet (Lionel Luca), de Mr Renaud Letitre (conseillé municipale) ; de Christian Vialle (adjoint municipal au lien nation-armée)...


« La maison des illustres » orne la façade, du musée de l’Art culinaire. Une nouvelle qui ravit, Mme Jennifer Salles-Barbosa, la Présidente de la Commission pour le tourisme.

Pour celle-ci, le musée tend désormais à conserver et transmettre la mémoire de certaines personnalités qui les ont illustrés.

Le label permet de garantir un programme culturel de qualité, l’authenticité et l’originalité du contenu muséographique.

Elle rappelle pour ceux qui l’auraient oublié, que ce label n’est valable que 5 ans, avec possibilité de renouvellement, sous la direction du ministère de la Culture et de la Communication.

Pour Mme Jennifer Salles-Barbosa, le musée a deux objectifs : valoriser le travail considérable de ce grand chef, dont l’art culinaire fait de la France une référence mondiale, et permettre à notre territoire de se distinguer dans un domaine qui n’est pas délocalisable. Ces deux objectifs participent selon elle, au bon développement économique.

Pour elle, il est important du rôle de la collectivité dans l’accompagnement du tourisme, qui fut durement touché, lors de l’effroyable attentat du 14 juillet dernier. La région doit, poursuit-elle : « doit continuer d’attirer le monde entier ». Ainsi, la région a lancé, en septembre 2016, avec Christian Estrosi et Renaud Muselier (président du comité régional du tourisme), un grand plan tourisme. « Nous avons pris nos responsabilités auprès de ces acteurs » aujourd’hui, enchaîne-t-elle « le secteur commence à aller mieux, et c’est essentiel pour la prospérité de notre territoire ».

Elle termine son discours en disant : « Nous devons être fiers de notre beau patrimoine, de la richesse de notre beau territoire et de notre diversité. L’économie touristique est le poumon de notre économie. C’est une belle économie, car elle donne du bonheur, elle est positive, elle donne l’occasion à de nombreuses familles d’accomplir une mission qui favorise la création d’emploi. »

Un message plein d’espoir pour la région. De son côté le maire de Villeneuve-Loubet, va dans son sens. Il entame son discours par une blague envers la région qui fait beaucoup rire l’assistance. Pour lui, s’il y a plus de visiteurs au musée, la région doit investir d’autant plus « à ce qui fait la valeur de notre patrimoine international, national et régional. »

Le mérite de la fondation Escoffier pour Mr Luca est : « d’être d’abord une fondation privée qui demande fort peu à la puissance publique (commune, département). » Il enchaîne en déclarant : « Auguste Escoffier aurait été enchanté d’être enfin reconnu pour sa maison des illustres. »

Il termine enfin par un dernier vœu qu’il espère voir se réaliser « j’aimerais que l’on puisse avoir enfin, quand on arrive sur la Côte d’Azur, le panneau suivant : “Villeneuve-Loubet, ville natale de Auguste Escoffier”. Pour le maire, il y a des parcours d’autoroute, où l’ont voit pleins d’illustrations, et nous, on échappe à “ça”, on se demande bien “pourquoi” puisque le monde entier connaît Auguste Escoffier, “beaucoup moins les Français”. Pour Lionnel Luca, ce n’est pas normal que sur l’autoroute, il n’y est pas ce qualificatif.

Il aimerait que les messieurs du DRAC lui donnent un “coup de main”.

Il souhaite enfin une très belle soirée, à ceux qui resteront et espèrent pour les autres les revoir dans le courant de l’été, lors des manifestations gastronomiques.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message