Préparez votre jardin

Avec le printemps, la nature renaît et avec elle, l'envie de jardiner. Mais pour avoir de belles fleurs et de beaux légumes, il faut procéder par étapes. Voici les conseils de notre jardinier Olivier Rolland, "jeune" retraité passionné de jardinage. Depuis toujours, il cultive avec passion son vaste potager. La terre n'a pas de secret pour lui.

Un potager par Rhian vK

Tout d’abord, on désherbe et on taille les rosiers, les arbustes et les arbres fruitiers.

Dès que le temps le permet (une terre trempée ou gelée est inutilisable) on aère la terre et on bine en profondeur. Pour qu’une culture réussisse, il faut qu’elle trouve un sol réchauffé, humide et bien aéré, d’où l’intérêt de remuer avec des outils manuels afin de préparer l’implantation. On peut ensuite enrichir la terre avec du terreau ou du compost (fait maison, c’est parfait !).

Une fois les cultures semées ou repiquées dans les carrées et disposées en ligne (pour faciliter l’entretien), on paille. Cette étape consiste à disposer des résidus végétaux (feuilles mortes, branchages, gazon séché, fougères) au pied des plantations pour reconstituer un humus comme à l’état naturel.

Laissez les cultures les plus délicates (fraises, cucurbitacées, tomates, basilic) pour le mois de mai. Quelques fleurs comme les violettes, les narcisses, les jacinthes, peuvent être plantées mais l’idéal est de semer des jachères fleuries.

Enfin, on s’occupe du gazon, on élimine les mousses, on bouche les trous avec du semis de gazon spécial et on le nourrit d’engrais.
N’oubliez pas les travaux d’entretien : désherbage, arrosage et binage (1 binage vaut 2 arrosages).

Si vous procédez ainsi, votre jardin sera des plus prolifique cet été !

Pensez à la rotation des cultures pour ne pas épuiser le sol et aux cultures associées : il existe de bonnes associations qui auront un effet synergiques mais aussi de mauvaises. Planter des oignons ou des poireaux à côté de carottes permet d’éloigner la mouche de la carotte. Au contraire les oignons et les haricots ou les pois ne font pas bon ménage. Pour vous y retrouver, un guide : "Le poireau préfère les fraises" de Hans Wagner aux Editions Terre Vivante.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message