La Mobilisation pour l’Emploi est en marche

La Mobilisation pour l'Emploi avait lieu hier matin à l'IPAG de Nice. La Commission Emploi Formation Éducation de l'UPE 06 présentait la dynamique départementale pour l'emploi et la formation professionnelle dans les Alpes-Maritimes.

Il faut aujourd’hui des partenaires pour la mobilisation et l’accompagnement des actions. La Métropole Nice Côte d’Azur, Handyjob, l’ADEF (Aide à Domicile – Emplois Familiaux), le PLIE (Plans Locaux pour l’Insertion et l’Emploi), le Pôle Emploi, l’UPE 06 (Union Pour les Entreprises), le Conseil Général des Alpes-Maritimes, les OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agrée), les entreprises et bien sûr l’État sont des acteurs majeurs dans cette démarche. Pour Georges-Éric Martinaux, Directeur d’Handyjob 06 c’est un « lien avec le monde de l’entreprise, des acteurs économiques. Il faut favoriser le lien entre l’opérateur et le monde de l’entreprise ».

Plusieurs termes pour qualifier les programmes en action : POE (Préparation Opérationnelle à l’Emploi), POEC (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective), DIF (Droit Individuel à la Formation), CUI (Contrat Unique d’Insertion), CAE (Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi). L’organisme paritaire collecteur agréé par l’État (OPCA), l’Unifaf s’occupe quant à lui de collecter et gérer les fonds de la formation professionnelle continue des entreprises de la Branche professionnelle sanitaire, sociale et médico-sociale, privée à but non lucratif.

La grande question question reste de savoir s’il a été prévu des créations d’emploi et surtout dans quels secteurs. Pour Pôle Emploi, quelques branches sont dans le viseur : Transport de voyageurs, la sécurité, la santé avec le renouvellement des AMP, les services à la personne, les actions de diversification de choix professionnels des femmes (environnement), le HCR (Hôtel-Café-Restaurant). Une opération menée pour l’ouverture de magasins avec un besoin de 35 personnes est aussi en bonne voie. Des actions collectives de professionnalisation et de recrutement initiées.

Les partenaires conduisent ces nouvelles opérations collectives de recrutement en réponse aux besoins des entreprises, tout en favorisant l’embauche de demandeurs d’emploi sur la région. Il faudra alors ouvrir le protocole à de nouveaux OPCA, prendre en compte les modifications des champs de compétences des OPCA et des OPACIF (Organismes Paritaires Agréés au titre du CIF) et enfin prolonger jusqu’à la fin de l’année l’engagement de l’ensemble des partenaires du protocole.

L’organisme s’est ouvert en 2012 sur les AMP (Aide Médico-psychologique) : « C’était un besoin non-couvert donc nous nous sommes ouverts vers les AMP en faisant appel aux entreprises, à la formation et au recrutement ». En parlant de formation, OPCA PL (Organisme Paritaire Collecteur Agréé Professions Libérales).

Quelques objectifs pour 2013 : Un des buts premiers sera de continuer la dynamique départementale impulsée par les partenaires signataires du protocole d’accord du 12 septembre 2011 dans la mise en œuvre des différentes actions de gestion et de sécurisation de parcours professionnels. Mais également renforcer le processus dans les actions collectives de recrutement en réponse aux besoins de main d’œuvre identifiés dont les femmes et les seniors. Mais également poursuivre la capitalisation de la diffusion des mesures pour l’emploi et la professionnalisation auprès des prescripteurs et des entreprises.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message