5e colloque Ecriture et Technologie : le numérique dans l’enseignement

Beaucoup d’espoirs sont légitimement placés dans les technologies numériques pour un renouvellement des pratiques pédagogiques au service de la réussite des élèves.

Pour autant, la problématique du numérique à l’Ecole ne saurait se réduire à des questions uniquement didactiques. L’usage continu des technologies numériques transforme profondément et durablement les relations de chacun (élève, enseignant, parent … ) à son milieu.

L’efficacité de la prise en compte des technologies numériques à l’Ecole repose sur une compréhension approfondie de ces changements. Les travaux de recherche sur la dimension culturelle des usages des technologies numériques contribuent à éclairer cette question et feront l’objet de cette conférence.

Un colloque sera organisé, aujourd’hui et demain sur le Campus Saint Jean d’Angely, en présence de Frédérique Vidal, présidente de l’Université de Nice Sophia-Antipolis, Claire Lovisi , rectrice de l’académie de Nice, chancelière des universités et Catherine Becchetti-Bizot , inspectrice générale de l’Éducation nationale, directrice de projet stratégie numérique

Jean-Marc Merriaux, directeur général du réseau CANOPÉ et Gilles Braun, conseiller du ministre de l’Éducation nationale pour le numérique introduiront les ateliers et tables rondes qui chercheront d’une part à cerner la notion d’établissement connecté, d’autre part à préciser en quoi le pilotage d’un tel établissement ou d’une telle école est affecté par le numérique.

Sur les aspects définitoires, on s’interrogera sur les voies pour devenir un établissement connecté dans la société numérique, sur les degrés de connexion, sur l’intensité des échanges, sur les acteurs ou bénéficiaires de cette connexion, sur les plus-values éducatives et pédagogiques…

Quant au pilotage, il englobera à la fois des aspects de politique de formation et de vision à long terme, des contenus des enseignements (éducation aux médias et à l’information), de responsabilisation des acteurs et des aspects plus pragmatiques et opérationnels relatifs à la vie dans des réseaux où le temps est quasi aboli.

La question de la « vie » des élèves dans un monde numérique sera posée.

L’action pédagogique était jadis concentrée en un temps et un lieu clairement définis et délimités : tous les élèves d’une même classe, à une heure donnée recevaient un même enseignement. Le numérique est en cela une révolution qui annule l’espace.

L’organisation temporelle, par l’immédiateté de l’accès au savoir et l’instantanéité des échanges, en est également chamboulée, tout autant que l’unité d’action, qui vole en éclats avec la classe inversée, les travaux collaboratifs, les parcours personnalisés.

L’ensemble de ces journées visera à définir le périmètre de cette révolution en marche et d’en percevoir les réponses pédagogiques.

Ces jeudi 10 et vendredi 11 à UNS Campus Saint Jean d’Angely

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message