Wannaplay : l’application qui met le foot 5 à l’honneur

Ce 14 février sortira Wannaplay, la première application dédiée aux joueurs de foot 5. Petit tour d’horizon sur cette application qui devrait ravir les inconditionnels de la discipline.

« L’idée m’est venue comme ça. En fait, beaucoup d’amis m’appelaient pour faire des 5 vs 5, un peu comme si j’étais organisateur (rires) ». C’est comme ça que Massi Feknous a eu l’idée de créer Wannaplay. En compagnie de ses deux associés, Wassim Youssef et Alexandre Mattellon, Massi Feknous s’est lancé dans ce projet. Celui de créer une application afin de favoriser la recherche et la création de match de foot 5 dans les divers centres de la région.

L’objectif est clair : répondre à la demande de tous les amoureux de foot 5 et aider ces centres à remplir leurs terrains, comme l’explique le co-fondateur : « L’objectif, en ce qui concerne les joueurs, c’est de répondre à leur demande et de faire en sorte qu’ils ne soient pas en manque de foot. Pour ce qui est des centres de foot 5, l’objectif est de les aider à remplir leurs terrains. Certains d’entre eux souffrent du manque d’affluence, notamment la journée. Il y a 60 centres qui ont fermés cette année en France principalement à cause de cela. C’est pourquoi à travers l’application, nous allons essayer de les aider à gérer leurs heures creuses, en proposant des tarifs réduits la journée par exemple, ou en essayant de diversifier leur clientèle en proposant des après-midi dédiées aux enfants, aux handicapés, aux clubs de footballs… ».

Réserver et payer en ligne, chercher des joueurs, noter le niveau, le fair-play ou l’assiduité d’une équipe, voilà un aperçu des fonctionnalités mises à disposition par Wannaplay. « Si aujourd’hui j’ai envie de jouer et que je n’ai pas d’équipes ou qu’il me manque quelques joueurs, je peux me connecter sur l’application et chercher un ou des joueurs en fonction de mes besoins ».

Chaque joueur pourra ensuite noter ses adversaires, selon leur niveau et leur fair-play. Une fonctionnalité qui a son importance si l’on en croit l’entrepreneur niçois : « La notation est importante, notamment pour les filtres de recherche. Des personnes de 40-45 ans qui vont venir jouer un soir pour se décontracter et se faire plaisir ne vont pas forcément chercher un joueur 5 étoiles (note maximale). Ils seront sans doute plus basé sur le fair-play que sur le niveau ».

A noter que l’application contiendra un compte gratuit mais également un compte premium (3,99€), avec quelques avantages que nous dévoile Massi Feknous : « Le compte premium permet au joueur de vraiment s’inscrire dans la communauté foot 5. Il aura accès au « Pack MyPlayer » où il pourra étoffer son profil avec des photos, des vidéos, et créer sa propre « PlayerCard », à l’image du jeu vidéo FIFA. Il aura également accès au « PackMyTeam », où il pourra créer son équipe, recruter ou inviter des joueurs ».

L’hexagone en ligne de mire

En attendant la sortie de l’application, prévue le 14 février prochain (disponible sur Apple, Android et Windows Phone), les 3 fondateurs se sont lancés dans l’opération séduction, avec l’organisation d’un tournoi, disputé le 27 décembre dernier au Footclub5 à Crémat. Une manière de tâter le terrain pour les trois entrepreneurs : « On voulait se faire une idée de l’engouement que suscitait Wannaplay, et sur la façon de collaborer avec un centre de foot 5, en l’occurrence celui de Crémât. On a créé un groupe sur Facebook où l’on compte aujourd’hui plus de 800 likes et on a proposé ce tournoi, pendant les vacances scolaires de Noël. Cela a été une franche réussite que ce soit au niveau du jeu, du fair-play, de l’organisation et de la collaboration avec le centre ».

Face à la réussite de cet évènement, les fondateurs de l’application ont une nouvelle fois accordé leur confiance au Footclub5, cette fois-ci pour l’organisation du tournoi d’inauguration, prévu le 28 février prochain. Les 3 niçois débordent d’ambition et prévoient d’organiser un tournoi par mois, avant de pourquoi pas s’exporter et se diversifier, comme le confie Massi Feknous : « On se concentre pour le moment sur le foot 5 mais l’application concernera également des sports tels que le futsal ou encore le beach-soccer. On essaye de développer Wannaplay avant tout avec les centres de foot 5 de la région, mais on a l’axe Nice – Marseille – Lyon – Paris en ligne de mire. Puis pourquoi pas toucher d’autres pays francophones, la Belgique notamment ou le Maghreb ».

Rendez-vous donc le 14 février pour découvrir cette nouvelle application, qui devrait ravir tous les amoureux de la discipline.

Le Foot 5 s’offre une seconde jeunesse

Depuis quelques années, le foot 5 ne cesse de prendre de l’ampleur en France, ce qui a notamment poussé certaines stars du ballon rond à ouvrir leurs propres centres, à l’image de Zinedine Zidane (le Z5 à Aix en Provence) ou Youri Djorkaeff (le Footclub5 à Crémat) pour ne citer qu’eux.
Pratiqué à 5 (4 joueurs de champ + un gardien), il se joue sur un terrain dont la dimension est très proche d’un terrain de handball, sur du revêtement synthétique, ce qui permet d’axer la pratique sur la technique et le toucher de balle.
Le foot 5 est d’ailleurs né au pays du football, le Brésil, avec le futsal. Un sport pratiqué par la plupart des stars brésiliennes, de Pelé à Ronaldo, en passant par Ronaldinho ou encore Robinho, et qui a permis à la Ligue 1 de découvrir Wissam Ben Yedder, aujourd’hui attaquant au Toulouse Football Club. C’est d’ailleurs à travers cette discipline qu’Hatem Ben Arfa, qui brille de mille feux aujourd’hui à l’OGC Nice, s’est entretenu durant sa période d’inactivité (de janvier à juin 2015), dans différents centres de foot 5 en région parisienne.
Le foot 5 s’est offert une deuxième jeunesse et a conquis tout son monde, prouvant par la même occasion qu’il ne s’agit pas d’un simple effet de mode.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message