Aquathlon de Nice, un succès intergénérationnel

Après une absence remarquée l’an passé, l’Aquathlon de Nice était de retour ce dimanche. Au programme quatre courses alternant, natation et course à pied ouvert aux amateurs de tous âges.

Une eau turquoise à 21°C attendait les concurrents de ce 12e Aquathlon de Nice. Cette épreuve organisée en la mémoire de Jean-Jacques Merigeau, ancien président du Nice Triathlon Club et fondateur de l’événement a attiré les foules. Pas moins de 226 concurrents se sont rassemblés âgés de cinq à quarante cinq ans et plus. Ce sont les poussins qui ont ouvert le bal dès 9h du matin. Armés de leur impatience, les enfants s’en sont donné à cœur joie, encadrés par une équipe de bénévole passionné de triathlon. A peine arrivé, Nael qui termine premier de sa catégorie répond au speaker qu’il « préfère le vélo à la course ou la nation », preuve de l’aspect éducatif de la course.
Les pupilles s'échauffent et reçoivent les dernières consignes avant le départ
Les épreuves s’enchaînent et le public massé le long des barrières encourage les cadets/vétérans. Sous un soleil de plomb, les participants amateurs sont heureux d’en finir, sourire aux lèvres, main dans la main. Parmi eux, Sylvie Charlet accompagnée par Ludo, est la première athlète handisport à participer à la course. Une réussite qui devrait insister les organisateurs à renouveler l’expérience.
Les participants franchissent la ligne ensemble au bout de l'effort
Vient alors le temps de la remise des trophées en compagnie de José Cobos, ancien défenseur central de l’OGC Nice et adjoint déléguer aux évènements sportifs de la ville. Tous les participants se retrouvent au pied du podium pour débriefer en famille ou entre amis de leurs exploits avec une seule idée en tête, revenir l’année prochaine.
Sylvie Charlet et Ludo reçoivent leur trophée en compagnie de José Cobos et des organisateurs.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message