Basket : Monaco s’impose sans gloire

L’AS Monaco domine Antibes 91-84 à l’issue d’un derby très houleux conclut par trois expulsions, toutes côté monégasques. Les Sharks n’ont pas démérité mais ont manqué de réussite dans les moments clés.

Un derby reste un derby, avec sa tension plus que palpable. Celui de ce vendredi n’a pas dérogé à la règle avec des fautes à tout va, des renvois aux vestiaires et un public chaud. Le leader monégasque se présentait en grand favori, poussé par une petite cinquantaine de supporters. Mais Antibes retrouvait Will Solomon après 6 semaines d’absences, une vraie bouffée d’oxygène.

Antibes prend un meilleur départ

L’entame du match est bleue. Otule, Kouguere et surtout Cordinier se montrent actifs et efficaces (8-4, 4e). Monaco est obligé de prendre un temps-mort et n’existe uniquement sur la ligne des lancers-francs (10 des 12 points à 10/11). Après dix minutes et malgré deux LF ratés par Solomon, les hommes de Julien Espinosa restent en tête (17-12).

Davies et Shuler réveillent la Roca Team

Solomon inscrit ses premiers points en début de 2e QT mais les « rouge et blanc » reviennent au score puissent passent devant sous l’impulsion de Sy et surtout Davies (7 points à 3/5). Curry et Kouguere répondent mais Shuler, en confiance depuis un mois, climatise la salle avec deux trois points venus d’ailleurs (33-42 à la MT).

Solomon signe son retour

La raquette des Sharks répond présente avec Otule et Blue mais la Roca Team garde une avance moyenne d’une dizaine de points (35-46, 22e, 44-53, 25e). Morris Curry inscrit 7 points en peu de temps dont un trois points qui fait lever l’Azur Arena. Moment choisi par Monaco pour exploser : Sergii Gladyr est expulsé l’autre pour 5 fautes (dont une technique). Le comportement plus que limite ne s’arrête pas là avec Jordan Aboudou qui frappe un panneau publicitaire. Oui le trio arbitral, pas toujours au rendez-vous, a du travail. Antibes est revenu aux basques de Monaco (60-62).

Les LF manqués coûtent cher…

D’entrée de 4e QT, coach Mitrovic est expulsé (deuxième faute technique) et provoque le public (très chaud) de l’Azur Arena. Les Sharks en profitent pour passer devant grâce à Curry puis Bourdillon. Jonathan Tornato y va de son contre mais Monaco accélère et profite des pertes de balles des locaux pour faire un écart (63-68, 33e puis 67-76, 35e). Dee Bost, meneur remplaçant ce soir, maîtrise son sujet et ne tremble pas sur la ligne des LF (10/10 au final, 21 points). Côté Antibes, les lancers ratés sont des boulets qu’ils traîneront toute la rencontre (17/28 soit 61%). A quatre minutes de la fin, Solomon croît remettre Antibes sur de bons rails mais Bost lui répond et scelle le sort du match.

Monaco dépasse les 90 points (91) et continue son cavalier seul en tête de la ProA. Les hommes de Julien Espinosa auront montré une réelle force de caractère et du jeu. S’ils sont capables de reproduire ces séquences, les victoires devraient venir rapidement.

Avant ça, Antibes retrouvera son voisin, mardi soir, pour les ¼ de la Coupe de France.

par Clément Bigois

Antibes Sharks 84-91 AS Monaco Basket (17-12, 16-30, 27-20, 24-29)

Azur Arena, 3800 spectateurs

Antibes : Curry (14 pts, 7 rebs et 6 passes), Cordinier (5 pts, 3 rebs et 2 passes), Kouguere (7 pts, 5 rebs et 1 passe), Blue (17 pts et 4 rebs), Otule (11 pts et 4 rebs) puis Solomon (15 pts et 1 passe), Bourdillon (5 pts et 3 rebs), Tornato (6 pts et 1 contre), et Diarra (4 pts et 8 rebs).

Monaco : Wright (6 pts, 4 rebs et 2 passes), Ouattara (7 pts, 4 rebs et 1 passe), Shuler (14 pts, 3 rebs et 4 passes), Caner-Medley (8 pts, 4 rebs et 2 passes), Fofana (9 pts, 4 rebs et 2 passes) puis Davies (10 pts et 5 rebs), Bost (21 pts, 4 rebs et 8 passes), Sy (8 pts et 5 rebs), Gladyr (6 pts) et Aboudou (2 pts et 3 rebs).

Crédit photo : Page Facebook Officielle des Sharks Antibes

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message