Handball : rien à faire pour les Aiglonnes ( défaites par 36-27) , Issy Paris était plus fort

L’OGC Nice jouait à Paris le dernier match de cette phase aller du championnat. Un match important pour les joueuses niçoises face à une pointure du championnat de LFH : Issy Paris Handball, demi-finaliste des derniers playoffs et sur le podium du championnat depuis 6 ans. D'un côte l’OGC Nice forte de 3 succès de rang ( Chambray 29-27 ; Toulon 22-27 ; Le Havre 34-19), de l'autre d’Issy Paris venait d’enchainer 3 défaites de rang ( contre Metz 33-21 ; contre Brest 25-30 ; contre Nantes 23-22 ) , 5° place à seulement 3 petits points de l’OGC Nice. Ce match permettrait aux niçoises de passer la trêve sur le podium !

Le duel s’annonçait physique, engagé, et nul doute que les franciliennes avaient à coeur de faire tomber les Aiglonnes devant leur public.

Les Niçoises vont avoir l’occasion de creuser l’écart avec Nantes, qui s’est lourdement incliné à Metz en ouverture de la J11 (38-23), ce qui représenterait une excellente opération avant la trêve.

Finalement c’est Paris- Issy qui a remporte le choc avant un score de 36-27 , après une première mi-temps équilibrée ( 18-16) et une deuxième largement dominée , suite à un démarrage turbo qui leur a permis de faire le break : 21-16.

A partir de là, les parisiennes ont joué aux lièvres , en creusant à fur et mesure l’écart ( 36-24) avant de concéder un retour de flamme aux azuréennes.

Le trio, Haracek (10 buts), Abbing ( 9) et Solberg dans la cage a dominé les débats.

Chez les aiglonnes, Carmen Martin 8 buts/11 tirs, Abdelmalek (5/8) J. Blomnou (4/8) ont tiré leur épingle du jeu. Colic ( 8 arrêts/39 tirs, 53 mn) et Sako ( 2/7, 12 mn) se sont opposées dans la mesure du possible aux offensives des adversaires.

Un faux pas qui n’enlève aux niçoises une bonne note pour cette première partie de la saison, qui reste à confirmer après la trêve internationale ...

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message