Natation : Bonnet déjà performante

Pour son deuxième meeting de l’année, à domicile, Charlotte Bonnet a signé deux chronos de qualité sur 100 et 200m nage libre. La nageuse de l’Olympic Nice Natation s’est montrée ambitieuse face à la presse.

Comme chaque année, début février, les compétitions reprennent leurs droits. Une semaine après un détour au Luxembourg, le groupe élite de l’Olympic Nice Natation accueillait son traditionnel meeting, le Golden Tour Camille Muffat. De vendredi à dimanche, les meilleurs nageurs et nageuses françaises et européennes ont lutté à la Piscine Jean-Bouin. « Lutté » est le mot le plus approprié car tous les groupes d’entraînement sont en phase de préparation lourde.

Bonnet accélère

Samedi, sur 200m, Charlotte Bonnet n’est pas montée sur la plus haute marche du podium, battue par la triple championne olympique hongroise, Katinka Hosszu mais son chrono (1’56’’98) prouve que la niçoise est de plus en plus régulière sous les 1’57’’, à l’image des six meilleures mondiales sur la distance. En une semaine, la nageuse de l’ONN a retiré 2’’6 à son temps luxembourgeois.

Ce dimanche, sur 100m nage libre, Bonnet a croqué la concurrence et touche en 54’’42 soit une demie seconde de mieux que la semaine passée. Un temps de grande qualité, en période de travail, avec une fatigue physique certaine.

A l’issue de son 100m, en bord de bassin, elle déclarait au micro de beinSports : « C’est un bon chrono, je me suis sentie bien. On n’est en période de travail, un nouveau cycle, encore plus dur, débute lundi (hier, ndlr). »

Dans un entretien avec François Rabiller, sur beinSports, la protégée de Fabrice Pellerin a fixé ses objectifs pour 2017 : « Je veux accrocher une médaille individuelle aux championnats du Monde (Budapest en août). C’est possible, il faut continuer à bien travailler, faire des chronos. »

Autre moment clé, son attachement à Nice : « Je suis dans mon confort ici, j’évolue dans un bon environnement, je suis bien avec Fabrice Pellerin. On a restructuré le groupe, je n’ai pas été perturbé par les départs (Wattel, Hache, Santamans). »

Et pour la suite de sa carrière : « Je me suis fixée 4 ans, pour l’instant. Après 2020, on verra… Je suis focus natation mais je pense beaucoup à l’avenir. J’ai hâte de passer à une nouvelle vie. »

Crédit Photo Julien Crosnier / KMSP / DPPI

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message