Paris-Levallois - Antibes (86-67) : les Sharks sans inspiration

Brillants dans le premier quart-temps, les Antibois ont sombré au fil des minutes et s'inclinent lourdement à Paris-Levallois. Place à deux derbys face au terrible voisin, l’AS Monaco Basket. La lutte pour le maintien sera longue.

Dix minutes de très bonne facture et puis, plus rien. Antibes, pourtant en confiance après ses succès au Portel et à Roanne, s’est liquéfié en deuxième mi-temps. Trois joueurs ont surnagé, comme depuis quelques semaines : Max Kouguere, Tim Blue et Chris Otule auteurs de 52 des 67 points des Sharks.

Blue et Otule font le show

La raquette antiboise, performante depuis le début de saison, poursuit son travail de sape. Chris Otule, le pivot et Tim Blue, ailier-fort, réalisent un début de match tonitruant et inscrivent les 20 premiers points de leur équipe (9-9, 5e puis 18-18, 8e). En fin de 1e QT, Max Kouguere, l’homme en forme, aligne deux tirs longue distance et permet aux visiteurs de prendre le leadership (26-19). Peut-être les 10 meilleures minutes d’Antibes cette saison.

Le PL resserre les vis

C’était sans compter la réaction des parisiens, bien plus en place tactiquement et physiquement. Antibes peine à inscrire six points quand le banc du Paris-Levallois remet son équipe sur les rails (29-28, 14e) grâce à Lesca et Sané (13 des 21 points dans le QT2). A la pause, les locaux mènent 40-37.

Un pauvre basket

La pause n’aura pas été bénéfique pour les deux équipes. Le parquet de Levallois est le théâtre d’un triste spectacle : fautes à répétitions (Poirier côté PL, Cordinier côté Antibes écopent de leur 4e faute), balles perdues (6 en 5 minutes pour les Sharks). Sané, toujours lui, et Louis Labeyrie se régalent dans la raquette et permettent au PL de s’envoler (49-42, 25e, 57-45, 28e). Sharrod Curry ouvre son compteur points, Kouguere ne rate pas grand chose mais Paris reste devant (61-53).

La "fameuse zone"

Charles Galliou remet Antibes dans le match d’entrée de 4e QT (5 points de retard) mais la zone initiée par Frédéric Fauthoux, coach parisien, a raison des azuréens. Les trous d’air des Sharks (6-0 entre la 32e et 34e, 5-0 entre la 35e et la 37e) sont de trop. Paris-Levallois construit pas à pas un succès large et mérité grâce à 47 points du banc (11 pour Antibes).

C’est maintenant deux derbys en quatre jours qui attendent les hommes de Julien Espinosa (vendredi 10 en championnat, mercredi 14 en Coupe de France). Le maintien est plus que jamais dans les têtes, un combat qui devrait durer 16 journées...

Réactions :
Max Kouguere : "On n’a mal joué en 2e mi-temps, gêné par leur zone. On n’a pas su imposer notre jeu, notre rythme. On s’est frustré et on a forcé nos tirs."

Julien Espinosa : "On s’est grippé mentalement au niveau de l’application et c’est le plus embêtant. On a manqué de ressources techniques. On a besoin de réussite, de plus de qualité. Je vais me creuser la tête, me remettre en question."

Paris-Levallois 86-67 Antibes Sharks
(19-26, 21-11, 21-16, 25-14)

Paris-Levallois
Tir 32/67 (soit 48% et 42% à 3pts - LF 17/23, 74%) - 45 rebonds (dont 17 offensifs) - 20 passes décisives - 10 interceptions - 5 contres - 8 balles perdues.

5 de départ : Campbell (5 pts, 4 rebs, 7 passes et 3 int), Rich (9 pts, 5 rebs et 5 passes), Eliezer-Vanerot (11 pts et 3 passes), Harris (1 passe et 1 int), Poirier (14 pts et 10 rebs) puis Ndoye (3 pts, 1 rebs, 1 passe), Labeyrie (17 pts et 10 rebs), Sané (19 pts et 6 rebs) et Lesca (6 pts, 3 rebs et 2 passes).

Antibes Sharks
Tir 22/57 (soit 39% et 24% à 3pts - LF 18/28, 64%) - 44 rebonds (dont 19 offensifs) - 22 passes décisives - 3 interceptions - 3 contres - 16 balles perdues.

5 de départ : Curry (4 pts , 5 rebs et 3 passes), Cordinier (8 rebs et 1 int), Kouguere (19 pts, 8 rebs et 5 passes), Blue (16 pts, 4 rebs et 3 passes), Otule (17 pts et 6 rebs) puis Bourdillon (1 pt, 1 rebs et 6 passes), Galliou (2 pts, 3 rebs et 3 passes), Tornato (4 pts et 2 rebs) et Diarra (4 pts, 4 rebs et 1 passe).

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message