Soirée de gala à l’Allianz Riviera

Le match des Légendes France-Italie se tenait hier soir à Nice, rencontre organisée en hommage aux 86 victimes de l'attentat sur la Promenade des Anglais, le 14 juillet 2016.

C’est dans un stade de l’Allianz Riviera spectateurs, que la rencontre opposant d’anciens internationaux français renommés (Petit, Blanc, Trezeguet, Makelele...), aux stars italiennes d’hier (Albertini, Corradi, Balzaretti, Di Canio...) a réuni plus de 20000 spectateurs.

Comme quoi, si le sport divise parfois, il remplit également sa fonction lorsqu’il s’agit d’unir.

L’émotion était à son comble lorsque la minute de silence précédent le coup d’envoi du match : "Un moment intense", comme l’a précisé Christian Estrosi, évidemment présent.

Le public a même pu scander le mythique (ou légendaire) "et un, et deux, et trois zéro...", après la réalisation de Djorkaeff, juste avant la mi-temps, durant laquelle un chèque de 100.000 euros a été remis aux représentants de l’association Promenade des Anges.

Une heure et quelques buts plus tard, la rencontre s’est achevée, après une fin de match animée, sous les applaudissements des spectateurs.

Mais en plus de jolis buts et d’un beau spectacle, les joueurs ont régalé le public, d’une part par leur présence et leur jeu, mais surtout par leur engouement pour le symbole d’une cause.

Johan Micoud, le plus Niçois des Cannois hier, résumait d’ailleurs parfaitement l’investissement des "Légendes" : "nous sommes là avant tout pour donner du bonheur au gens".

Crédits photo : L’Equipe

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message