JO : une double attribution pour 2024-2028 ?

Dans ce genre de dossiers, l'expérience nous rappelle qu'il n'y a pas de fumée sans feu ! Dans les coulisses, on murmure que Paris serait l'heureuse élue pour 2024 et L.A hériterait l'édition 2028. Pour mémoire : la région pACA est impliquée dans la mesure où sa capitale régionale, Marseille serait le siège pour les compétitions de voile.

Réunie depuis la veille dans la ville sud-coréenne de PyeongChang, la commission exécutive du CIO a décidé, ce vendredi , de pousser plus en avant sa réflexion sur un double vote 2024-2028 lors de la session du mois de septembre 2017 à Lima.

Concrètement, il a été décidé par la commission exécutive du CIO de former un groupe de travail appelé à se pencher sur une réforme du processus de candidature des villes pour les Jeux olympiques.

Preuve de l’importance du sujet, et de son caractère exceptionnel : le groupe en question sera dirigé par les 4 vice-présidents de l’organisation olympique, l’Australien John Coates, le Turc Uğur Erdener, l’Espagnol Juan Antonio Samaranch JR et le Chinois Yu Zaiqing.

Dans tous les cas, le quatuor présentera les conclusions de son travail à l’occasion du briefing des villes candidates, prévu les 11 et 12 juillet à Lausanne.

Thomas Bach a précisé qu’il n’avait pas encore été décidé si une double attribution des Jeux en 2024 et 2028 lors de la session de Lima serait soumise au vote de l’ensemble des membres de l’organisation. Mais il a confié qu’un tel changement n’était pas, à sa connaissance, contraire à la Charte olympique. « Mon sentiment est qu’elle est suffisamment souple » pour autoriser une telle réforme, a suggéré le président du CIO.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message