Basket : Une défaite logique des Niss’Angels mais constructive pour l’avenir

Dans le cadre de la 15e journée de Ligue Féminine de Basket, les Sudistes, soucieuses, accueillent les Nordistes, confiantes. Sur le parquet de la salle Leyrit, les visiteuses remportent les deux points de la victoire, bien qu’elles aient parfois été malmenées par les locales.

Le choc des extrêmes, autant sur le plan géographique qu’au vu du classement. Alors que les Villeneuvoises, championnes de France en titre, pointent au deuxième rang, les Niçoises, elles, occupent toujours la place de lanterne rouge.

Cependant, depuis la dernière rencontre en championnat, certaines choses ont changé : l’ancien entraîneur, Jimmy Vérove, a démissionné et son adjoint, Wani Muganguzi, a alors repris les rênes du Cavigal, avec comme seule et unique mission : éviter les play-downs à son équipe. Une première rencontre difficile mais « sans regret ».

Même dans les temps faibles, les Niss’Angels ne baissent pas les bras

Dès l’entre-deux, les joueuses de Villeneuve-d’Ascq poussent les Niçoises dans leurs retranchements (0-5, 1’). Bloquées à l’entrée de la raquette, ces dernières se voient contraintes de shooter à distance. Sans véritable succès mais Duchet et ses coéquipières demeurent solidaires. En effet, l’attaque la moins prolifique du championnat inflige 9 points consécutifs à l’une des plus grosses cylindrées (12-9, 5’). Surprises, les Nordistes perdent quelque peu leurs moyens, notamment sur les tirs à 3 points (2 sur 8 réussis).

À la fin du premier quart-temps, Nice dispose d’une légère avance (20-18, 10’). Cela ne durera pas. Les protégées de Frédéric Dusart haussent leur niveau de jeu et inscrivent, à leur tour, 13 points d’affilée à leurs adversaires, bousculées (20-31, 14’). Présentes aux rebonds défensifs et rapides en contre, Gomis et ses partenaires maintiendront cet écart jusqu’à la mi-temps (29-40, 20’).

Être dans l’action, plutôt que dans la réaction

Au retour des vestiaires, les visiteuses restent dans cette même dynamique agressive (29-48, 22’). À l’instar de Cooper, les Niss’Angels tentent, tant bien que mal, de ne pas lâcher prise mais en face, l’ESBVA déroule (41-57, 28’). En mauvaise posture, l’entraîneur niçois réclame, dès le début de la dernière manche, un temps-mort (44-65, 32’).

Celui-ci s’avéra payant puisque par la suite, ses joueuses batailleront aussi bien sur le plan défensif qu’offensif pour essayer, peu à peu, de recoller au score (54-67, 35’). Or, l’écart de points étant trop conséquent, cette reprise en main ne suffira pas.

En toute logique, les dauphines de Villeneuve-d’Ascq s’imposent sur le parquet extérieur (60-71).

« Nous ne sommes jamais contents d’une défaite mais aujourd’hui, je suis satisfait du contenu, souligne Wani Muganguzi. Nous nous sommes donné la chance d’avoir les balles pour revenir dans le match mais nous ne les avons pas converties. La prochaine étape sera de les transformer car parmi les prochains matches, nous devrons impérativement en gagner. »

par Solène Falaise

Cavigal Nice / ESB Villeneuve-d’Ascq : 60-71 (20-18 ; 9-22 ; 15-21 ; 16-10).

Arbitres : MM. Roux, Boury et Landy.

Cavigal Nice : Cooper (8), Brunckhorst (0), Strunc (3), Brown (16), Armant (5), Touré (8), Cornelie Sigmundova (2), Duchet (13), Coulibaly (5), Cadario (0). Entraîneur : Wani Muganguzi.

ESB Villeneuve-d’Ascq : Cousseins Smith (3), Jakovljevic (0), Gomis (20), Sy Diop (12), Leedham (3), Akonga Nsimbo (16), Kamba (4), Amant (0), Jovanovic (5), Konaté (8). Entraîneur : Frédédric Dusart.

Crédit photo : Solène FALAISE

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message