Lille OSC - OGC Nice (1-1) : un nul pour finir

Accroché par une faible équipe de Lille, le Gym a laissé filer deux points importants. Il passera néanmoins les fêtes au chaud, à la sixième place. Encore inespéré il y a près d'un mois.

Les hommes de Lucien Favre auraient pu conquérir leur 5e succès consécutif en Ligue 1 Conforama à la faveur de leur première mi-temps. Mais la victoire leur a échappé en deuxième. Ils passeront tout de même les fêtes au chaud, emmitouflés dans la couverture épaisse de points, qu’ils ont tricotée ces dernières semaines.
A mi-parcours, ils se sont replacés dans la première moitié de tableau, à la 6e place, à 6 longueurs de Nantes (5e)

Mercredi soir, ils ont construit leur avantage en adoptant l’attitude idoine. Celle d’un 11, renouvelé par la suspension de Balotelli (remplacé numériquement par Srarfi, Plea prenant l’axe) et deux changements (Tameze par Mendy et Sarr par Marlon), mais tout aussi déterminé que dimanche dernier à ne pas laisser la bête blessée (Lille après Bordeaux) se relever.

Pour maintenir les Nordistes dans leurs tourments du moment, les Aiglons ne leur ont laissé aucun répit. Venant les presser très haut de leurs serres pour leur ôter le cuir et inquiéter Maignan. Le portier se déploya face à Srarfi (22e) et Seri (43e), et aurait pu subir l’ouverture du score sur une reprise de Plea servi par le Tunisien suite à une percussion de Saint-Maximin dans la même veine qu’au Stadium (37e).

Le gardien finira par s’incliner, logiquement, sur la deuxième percée balle au pied de Bassem Srarfi, peu avant la pause. Alerte et inspiré, le numéro 11 s’est ouvert une route royale sur un tour de passe-passe à plus de 40 mètres du but, pour se présenter face à lui et inscrire sa 2e réalisation de la saison, d’une frappe sèche du gauche, légèrement déviée par le talon de Soumaoro (0-1, 38e).

Malheureusement, les Niçois commirent l’erreur d’afficher moins de détermination en début de deuxième période, bercés par les « olés » moqueurs adressés par le public lillois à son équipe. Dans l’attente d’un contre dévastateur et après une belle situation cafouillée à l’entrée de la surface, ils laissèrent davantage le jeu à leurs hôtes. Et pour ne pas avoir « tué le match » auparavant, ils se retrouvèrent, de fait, à la merci d’un « mauvais » coup. El Ghazi, en pivot, sur un centre de Ponce devant Dante le leur asséna à la 68e (1-1).

Après avoir perdu ainsi le fil, il n’était pas simple de le reprendre, à temps, pour s’imposer. Encore fallait-il au moins conserver le point du nul, en contenant des Dogues requinqués. Ce ne fut pas sans mal. Mais heureusement sans heurt final.

A la pause, on regrettait presque que la trêve vienne couper l’élan niçois. Quarante cinq minutes plus tard, au bout de leur 30e rencontre officielle de la saison ( !), le sentiment était naturellement moins fort. Les deux semaines qui viennent ne seront pas de refus. Pour recharger les batteries et repartir au mieux en 2018, à présent que le Gym s’est remis sur de bons rails et demeure l’une des deux seules formations françaises (avec le Paris SG) engagées sur les quatre tableaux.

D’ici la fin de l’année, vous retrouverez dès la semaine prochaine un bilan de la première partie de saison du Gym, ainsi qu’un bilan sur l’année 2017, sur Nice Premium.

PAROLES, PAROLES...

DANTE : « Aujourd’hui ce sont 2 points de perdus. C’est dommage, nous avions maîtrisé le match pendant un long moment. Quand on perd des points, il faut retenir la leçon. Il faut tuer le match et ne pas relancer l’adversaire. On a eu moins d’attention et de concentration. Il faut se reposer mais déjà se concentrer sur les matchs retour.Je suis toujours exigeant, mais c’est sûr qu’en prenant 13 points sur les 5 derniers matchs nous avons effectué une belle remontée au classement, et ça prouve aussi qu’on a du caractère. Il faut garder le même état d’esprit, la même mentalité pour les matchs qui arrivent, car il y en aura beaucoup dès janvier. Nous devrons tous être concentrés et prêts de suite ».

MAXIME LE MARCHAND : Les Lillois sont venus plus haut après la pause, et on les a un peu laissés jouer. C’est dommage. En première période, nous avions la volonté de garder le ballon et de prendre notre temps. Après, nous avons joué de manière trop directe et perdu trop de ballons et on leur a redonné confiance. Il y a peut-être eu un relâchement de notre part. Il faudra vite analyser ça pour ne pas rééditer ces erreurs en deuxième partie de saison.

A Lille, Stade Pierre-Mauroy
Lille OSC 1-1 OGC Nice (mi-temps 0-1)

Affluence : 20 000 spectateurs

Arbitre : M. Franck Schneider

Buts : Srarfi (38e) pour Nice ; El Ghazi (68e) pour Lille

Avertissements : Marlon (54e), Srarfi (61e), Mendy (80e), Koziello (90e+2) à Nice ; T. Maia (19e), Ié (44e) à Lille

Lille OSC : Maignan - Malcuit, Ié, Soumaoro, Mendyl - Thiago Mendes, Thiago Maia - El Ghazi (Pepe, 78e), Soumare, Luiz Araujo (Ponce, 58e) - Benzia

OGC Nice : Benitez - Souquet, Marlon, Dante, Le Marchand - Lees-Melou (Tameze, 77e), Mendy, Seri (Koziello, 87e) - Srarfi (Burner, 83e), Pléa, Saint-Maximin.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message