OGC Nice - AS Nancy (3-1) : Le Gym sur le podium !

Les Aiglons ont assuré leur place sur le podium après avoir une nouvelle fois concédé l'ouverture du score (3-1). Le point d'orgue d'une saison réussie.

Rentré dans le match avec la maîtrise mais sans folie, Nice se fit piquer par un but « en bois » nancéien, juste avant la demi-heure de jeu. Sur un corner concédé par Cardinale – attentif sur la trajectoire fuyante d’un coup franc de Puyo -, Eysseric perdit le cuir dans sa surface, Cetout centra et Dale se jeta au second poteau (0-1, 26e).

A croire que cette ouverture du score réveilla les Niçois. Comme par magie, la folie revint une fois l’adversaire en tête. Et comme par enchantement, les locaux renversèrent une nouvelle fois la vapeur. 10 minutes plus tard, Koziello servit Belhanda à l’entrée de la surface adverse. Aligné en 10 d’un 4-2-3-1, l’international marocain s’arracha pour servir Le Bihan d’un tacle rageur. Résistant au duel, ce dernier, titulaire pour la première fois en Ligue 1 depuis 19 mois (le 23 septembre 2015 contre Bordeaux), ne trembla pas et rétablit la parité en ouvrant son pied droit (1-1, 35e).

Au retour de vestiaires, le Gym attaqua à toute allure. Lancé côté gauche, Valentin Eysseric enchaîna un passement de jambes, une accélération et une frappe du gauche, captée par Ndy Assembé (46e). Mika Seri enroula un coup franc à côté du but adverse dans la foulée (49e). La pression se fit de plus en plus forte.

Le verrou lorrain finit par sauter. Plus à l’aise en phases offensives que défensivement, Issiar Dia faucha Dalbert dans la surface de réparation, Mika Seri prit ses responsabilités et frappa tranquillement dans l’axe du but (51e).

Le plus dur était fait. Face à un visiteur qui parvint rarement à attaquer en nombre, les Azuréens gérèrent les débats à leur main. Non sans trembler lorsque Ait Benasser, servi par Dale, manqua la cadre du point de pénalty (66e).

Les hommes de Lucien Favre ne parvinrent cependant pas à faire le break de suite. Sur un contre éclair où ils se retrouvèrent à 3 contre 1, Ricardo servit Le Bihan, dont la frappe de l’intérieur fut repoussée par Ndy Assembé. Le Bihan, intenable, bien servi par un Koziello omniprésent à la récupération du ballon et inspiré dans son utilisation, loupa le cadre à 20 minutes du terme.

L’écart tant attendu vint un peu plus tard. Au moment où Eysseric offrit une nouvelle merveille à Mika Seri, qui valida officiellement la saison du collectif d’une belle frappe du gauche (3-1, 85e).

Un collectif qui peut désormais regarder vers le haut en toute décontraction. Pour, pourquoi pas, écrire un épilogue somptueux à un parcours qui l’est tout autant...

La stat’ : 5

Auparavant spécialiste des entames de match, le Gym peine désormais à démarrer. Tel un diesel, le Gym n’est plus aussi rapide qu’avant. En concédant l’ouverture du score face à Nancy, les Aiglons ont prolongé leur série à cinq matchs consécutifs. Et à chaque fois, Nice s’en est sorti. Au caractère.

La réaction de Lucien Favre

« 73 points, c’est quelque chose ! Qu’on continue comme ça, il nous reste cinq matches. Des fois, on était limite aujourd’hui, on a joué contre une très bonne équipe qu’on a eu du mal à manoeuvrer, surtout au début du match. Je suis content mais j’aimerai qu’on améliore certaines choses (rires). Il y a des erreurs qui coûtent cher ou des mauvais positionnements. Maintenant place à Toulouse, qui est un gros morceau, et après Paris. »

La réaction de Maxime Le Marchand

« C’est une belle saison, historique même au vu du nombre de points obtenus. Mais on a encore envie de vibrer sur cette fin de saison. Nous avons pris beaucoup de points, mais pourquoi ne pas continuer jusqu’au bout ? Il y a vraiment quelque chose qui s’est construit cette saison, avec le coach et les nouveaux joueurs. On prend beaucoup de plaisir sur le terrain. Même quand nous sommes menés, nous arrivons à avoir la mainmise sur le jeu et à revenir au score. Maintenant, on a envie d’aller encore plus haut. Comme depuis le début de saison, nous allons continuer à prendre les matchs les uns après les autres, pour rester à l’affût en cas de faux pas de Paris ou Monaco. »

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 3-1 AS Nancy Lorraine (mi-temps : 1-1)

Affluence : 22 518 spectateurs

Arbitre : M. Mikael Lesage

Buts : Le Bihan (35e), Seri (51e, 85e) pour Nice ; Dale (26e) pour Nancy

Avertissements : Dante (45e) pour Nice ; Perdretti (31e), Puyo (58e) pour Nancy

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Dante (cap), Le Marchand, Dalbert - Koziello (Walter, 80e), Seri - Ricardo (Srarfi, 88e), Belhanda, Eysseric - Le Bihan

AS Nancy Lorraine : Ndy Assembé – Cuffaut, Cabaco, Chrétien, Cetout – Guidileye (Robic, 74e), Pedretti, Ait Benasser – Dia (Hadji, 80e), Dale, Puyo (Koura, 74e).

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message