OGC Nice - Girondins de Bordeaux (1-0) : le Gym assure l’essentiel

Sans avoir brillé dans le jeu, le Gym s'est montré solide pour arracher trois points face à Bordeaux (1-0). Suffisant pour remonter au sixième rang et s'offrir une bouffée d'air frais.

Au lendemain de l’annonce fracassante du départ Jean-Pierre Rivère et de Julien Fournier, les Aiglons retrouvent déjà l’Allianz Riviera et leurs supporters.

Par cette froide soirée d’hiver, le stade est peu garni, mais qu’importe. L’essentiel pour le Gym est d’engranger des points. Exit la base arrière à 3 (ou 5) : Patrick Vieira décide pour ce match de repasser à un 4-3-3 au coup d’envoi de la rencontre. Habitué à l’axe gauche, Malang Sarr glisse dans le couloir gauche, Hérelle et Dante prenant l’axe et Atal gardant son côté droit. Cyprien retrouve une position de sentinelle, Tamèze et Makengo étant placés un peu plus haut.

Secoués par les Bordelais dès l’entame de la rencontre, principalement à cause de pertes de balles à la construction, les hommes de la Côte ont le mérite de faire mouche sur leur première véritable occasion. Bien servi par Saint-Maximin, Sacko est accroché dans la surface par Jovanovic. Un contact loin d’être évident mais confirmé par la VAR que M. Rainville prend le temps de consulter. Allan Saint-Maximin ne se fait pas prier pour transformer le pénalty (1-0, 16e).

Le Gym se contente ensuite de gérer son avance tout en profitant de la maladresse des attaquants bordelais, incapables de profiter des difficultés de la défense niçoise à se dégager.

La deuxième mi-temps commence sur les mêmes bases mais très vite les bordelais semblent résignés. Les Aiglons tentent alors de marquer un second but, notamment grâce à plusieurs contre-attaques emmenées par Sacko et Saint-Maximin, mais sans succès. Autre satisfaction de la soirée, les performances de Youcef Atal et de Eddy Sylvestre, titulaire pour la première fois en Ligue 1, sont à saluer. Walter Benitez effectue encore un match plein et garde une nouvelle fois sa cage inviolée.

Le Gym s’impose finalement et ce succès fait beaucoup de bien aux hommes de Patrick Vieira, par ailleurs longuement salué par les supporters de l’OGC Nice à la fin du match. En cette période de troubles concernant la direction du club, il était essentiel de gagner pour repartir du bon pied.

D’autant plus que dès mercredi, le Gym se déplace chez son voisin monégasque pour le derby de la Côte d’Azur, match en retard de la dix-septième journée. Rendez-vous à 19h au stade Louis-II pour le coup d’envoi.

LA RÉACTION DE PATRICK VIEIRA

« C’était un match très compliqué, difficile contre une très belle équipe de Bordeaux. Au niveau de la maîtrise, de la qualité technique ils étaient meilleurs que nous. Mais on a compensé nos manques par l’envie de bien faire, de la générosité, de la solidarité. C’est le minimum pour espérer construire une belle équipe pour le futur. Le beau jeu, on en a envie bien sûr, mais face à une équipe comme Bordeaux c’est difficile. On avait les intentions, en repartant de derrière, mais on a eu trop de déchet dans l’entrejeu ».

LA RÉACTION DE DANTE

« Les jeunes ont pris leurs responsabilités, c’est bien. Nous sommes focalisés sur notre jeu, et ce soir c’était meilleur que lors de nos derniers matchs. Malgré le changement de système nous n’avons pas encaissé de but. Il ne faut pas trop regarder le classement. L’état d’esprit était irréprochable : nous nous sommes vraiment donnés à fond ».

LA RÉACTION DE ADRIEN TAMEZE

« C’était notre premier match de l’année et c’était important de prendre les 3 points. On a réussi à récupérer l’état d’esprit qu’on avait quand on a fait notre série en première partie de saison. Maintenant, il va falloir qu’on continue comme ça et qu’on avance. On va se concentrer sur le match en retard de mercredi face à Monaco ».

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 1-0 Girondins de Bordeaux (1-0 à la mi-temps)

Affluence : 15 191 spectateurs

Arbitre : Nicolas Rainville

But : Saint-Maximin (15’) pour Nice

Avertissements : Hérelle (22’), Atal (93’) pour Nice ; Kalu (26’), Basic (63’), Koundé (79’) pour Bordeaux.

OGC Nice : Benitez - Atal, Hérelle, Dante (cap), Sarr - Cyprien, Tameze, Makengo (Walter 67’) - Sylvestre, Sacko (Srarfi 75’, Jallet 84’), Saint-Maximin

FCG Bordeaux : Costil - Sabaly, Koundé, Jovanovic, Poundjé - Plasil (Kamano 60’), Otavio, Basic (Lerager 67’) - Kalu, Briand, Karamoh (Cornelius 75’)

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message