OGC Nice - Vitesse Arnhem (3-0) : le Gym à toute Vitesse

Deuxième victoire en deux matchs pour les Aiglons, qui se rapprochent de la qualification. De quoi aborder sereinement la double confrontation face à la Lazio Rome.

Il y a un an, le Gym trébuchait pour sa première en Ligue Europa, face à Schalke 04 (0-2). L’ensemble des joueurs et des observateurs disaient du Gym qu’il était en apprentissage.

Aujourd’hui, les Aiglons ont appris. Après un premier succès éclatant en Belgique (1-5), les hommes de Lucien Favre devaient confirmer à domicile. Privés de Mendy et de Sneijder, Marlon laissé sur le banc, le 4-4-2 instauré contre Monaco était donc reconduit.

Les Aiglons connaissent un début de match compliqué, mais tiennent bon. Quelques occasions de part et d’autre animent le premier quart d’heure. Puis, sur corner, Lees-Melou dépose le ballon sur la tête de Dante qui dévie au second poteau. Et là surgit Pléa, qui reprend de volée pour ouvrir le score ! (1-0, 16e).

Juste après, Lees-Melou s’offre un raid dans la défense néerlandaise mais son pointu est repoussé par le gardien batave (22e). Une autre frappe de Balotelli à la demi-heure de jeu fera se lever les 15 000 courageux supporters niçois qui ont pu "monter" au stade.

Après avoir repris le dessus, Nice se met à l’abri juste avant la pause, lorsque Allan Saint-Maximin récupère un ballon dans la moitié de terrain niçoise. Ni une, ni deux, la fusée se met en marche et décolle. Soixante-dix mètres plus tard, il fixe la défense et place une superbe frappe croisée qui trompe Büttner (2-0, 44e).

LE COUP DE LA PANNE

Après la pause, Nice revient avec des intentions offensives pour tuer le match, mais un ennemi inattendu vient se placer sur sa route : l’électricité, qui fait des siennes et plonge l’Allianz Riviera dans le noir, laissant le public entre surprise et cris de joie dans le but de maintenir l’ambiance. Sur le terrain, Cardinale, Balotelli et Pléa jouent à faire des jongles en attendant que la lumière revienne.

Un quart d’heure plus tard, alléluia ! L’Allianz Riviera retrouve couleur et lumière et le match reprend. Seule inquiétude de la seconde période : un coup franc superbe de Thomas Bruns, numéro 10 hollandais, qui s’écrase sur le poteau de Cardinale (63e).

Juste après, Mika Seri enroule une magnifique frappe aux 25 mètres, qui passe juste à côté (67e). La lumière (encore !) viendra de Pléa, qui après une superbe action collective et un une-deux avec Lees-Melou, fusille à nouveau le portier néerlandais pour tuer le match et marquer son quatrième but en deux matchs (3-0, 83e).

Le Gym gère ensuite tranquillement sa fin de match pour aller chercher un deuxième succès de rang. Cette fois, le Gym a réussi son entame en Ligue Europa. Maintenant, c’est une grosse double confrontation qui se profile face à la Lazio Rome, co-leader du groupe avec les Aiglons mais devancé à la différence de buts par les Azuréens.

Nice peut maintenant se tourner tranquillement vers le derby face à Marseille, dimanche soir (21h), toujours à l’Allianz Riviera. Les marseillais qui ont d’ailleurs perdu leur match sur le terrain de Salzbourg (1-0), là ou Nice s’était imposé un an auparavant...

LE MATCH EN ÉMOJIS

😍 : On voit qu’il a passé du temps Alassane de sport, et ça Pléa tout le monde ! Clairement l’homme du match ce soir. Deux beaux buts et quelle participation au jeu !
🚀 : "Houston, Houston, un objet non-identifié a traversé l’espace aérien de l’Allianz Riviera." / "Mais non, c’est Allan Saint-Maximin sur son côté droit !"
🤗 : Bon match de Lees-Melou, qui participe beaucoup au jeu, avec plusieurs petites déviations astucieuses et efficaces.
😘 : Sur son côté droit, Souquet a encore tenu la baraque. On disait de lui qu’il se rapprochait de l’équipe de France... Peut-être encore un peu lointain, mais c’est permis de rêver.
😑 : Seri et Balotelli un peu en dedans. Sûrement l’enchaînement des matchs et la fatigue accumulée.

PAROLES, PAROLES...

LUCIEN FAVRE : Ce n’était pas simple, comme à Zulte où on peut être menés 2-0 au bout de dix minutes. Ils étaient dangereux, certes pas souvent car on a bien défendu, bas. On a ensuite bien joué le contre quand il a fallu. On a eu plusieurs occasions que l’on aurait dû mettre pour l’ouverture du score, bien que je oublie pas qu’on marque sur balle arrêtée. 2-0 à la mi-temps c’est bien mais c’est toujours dangereux, car si vous prenez un but... On a soufflé quand on a mis le 3-0, mais là encore je pense qu’on avait la possibilité de le mettre un peu avant. On a 6 points, une bonne différence de but, c’est bien.

ALLAN SAINT-MAXIMIN : On est vraiment content ce soir (jeudi). On ne pouvait pas rêver mieux, on est à 2 victoires, donc 6 points. Maintenant il va vite falloir se concentrer sur le match très important face à Marseille et penser à la récupération. Il y aura aussi un choc face à la Lazio, où on va tout faire pour aller chercher les 3 points et se mettre à l’abri pour la qualification.

UN POINT SUR LE GROUPE K

Dans l’autre match du groupe K, la Lazio Rome a dominé Zulte-Waregem (2-0). Caicedo a ouvert le score sur une remise de la tête de Marusic (18e), alors que l’inévitable Ciro Immobile, entré avant l’heure de jeu, a fait le break en toute fin de rencontre d’une frappe en angle fermé (90e).

Nice et la Lazio se partagent la tête du groupe avec six points. Derrière, Zulte Waregem et Vitesse Arnhem ne comptent aucun point.

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 3-0 Vitesse Arnhem (2-0 à la mi-temps)

Affluence : 15 006 spectateurs

Arbitre : M. Aleksei Eskov

Buts : Plea (16’, 82’), St-Maximin (45’) pour Nice

Avertissements : Balotelli (25’) pour Nice ; Serero (30’) pour le Vitesse.

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Dante (cap), Le Marchand, Jallet - St-Maximin (Srarfi 79’), Koziello, Seri (Tameze 72’), Lees-Melou - Plea, Balotelli (Ganago 72’).

Vitesse Arnhem : Pasveer - Dabo, Kashia, Miazga, Büttner (Faye 46’) - Bruns, Serero (Serero 78’), Foor - Rashika, Matavz, Linssen (Mount 86’).

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message