Toulouse FC - OGC Nice (1-0) : plombés d’entrée

Pour sa première sortie de l'année 2018, le Gym quitte déjà la Coupe de France, grâce à une nouvelle boulette de Cardinale. Attention à la rechute.

La malédiction du Gym avec la Coupe de France continue. Rarement gâtés par le tirage ces dernières années, les Aiglons devaient à nouveau se déplacer chez une équipe de l’élite pour attaquer l’édition 2018.

Comme il l’avait annoncé depuis la reprise, Lucien Favre ne comptait pas bazarder ce match malgré le calendrier dément qui attend son équipe, jusqu’à ce midi seule en France avec le PSG à être encore engagée dans quatre compétitions. Compte tenu des absences annoncées de Balotelli (reprise) et Jallet (blessé), c’est un onze proche de ceux de 2017 qui débutait au Stadium, avec l’alternance de gardien classique en Coupe.

En très grosse difficulté face au Téfécé en première période à la fin novembre, les Aiglons ne connurent pas ses difficultés ce samedi après-midi durant leur premier acte de 2018. Ils eurent la domination territoriale, avec le cuir (64% de possession) et se créèrent deux grosses occasions par Srarfi (6e parade de Lafont) et Plea (9e, dribble trop long devant le portier toulousain). Du côté des locaux, seule une frappe de Gardel bien repoussée par Cardinale suite à une action confuse ou Dante servi d’avant-dernier rempart à deux reprises (16e) fut à signaler.

UNE DE PLUS POUR CARDINALE

Dès le début de seconde période, un moment souvent délicat pour le Gym cette saison, la partie tourna. Sur un centre anodin venu de la gauche, une faute de main de Cardinale profita à l’opportuniste Somalia, qui ne laissa pas passer l’inattendue offrande (1-0, 51e).

Menés sur ce coup du sort, la réaction des hommes de Lucien Favre sera timide. Souquet buta sur Lafont après un bon raid (55e), Dante crut égaliser quelques secondes avant de voir le drapeau du juge-assistant levé pour signaler un hors-jeu (60e), mais dans le même temps la menace des Violets était plus présente et Jean (57e) ou Delort (70e) eurent la balle de K.-O. au bout du pied. Lucien Favre lança ses deux jeunes espoirs offensifs, Ignatius Ganago (de retour après deux blessures) et Hicham Mahou pour revenir, mais les hommes de Dupraz firent front et gardèrent ce maigre avantage.

Comme très (trop) souvent ces dernières saisons, le Gym quitte la Coupe de France dès son entrée en lice, mais remettra le couvert dès mardi soir, en Coupe de la Ligue cette fois, face au voisin monégasque, pour un derby bouillant et la possibilité d’obtenir une place dans le dernier carré de la compétition.

PAROLES, PAROLES...

LUCIEN FAVRE : « On a souffert sur les premières minutes de jeu. Toulouse a mis un gros engagement physique, nous avons subi un gros pressing et on a eu de la peine à sortir les ballons. Nous avons pris des risques, parfois trop dangereux. Ensuite on était mieux, on a eu deux grosses occasions sur le reste de la première période. On prend un but d’entrée de deuxième et ensuite c’est vrai qu’on a eu de la peine à prendre le jeu à notre compte et surtout à se créer des occasions. Dans les un contre un, les déplacements, la percussion ce n’était pas ça, c’était trop brouillon. »

DANTE : « Nous sommes déçus car nous voulions gagner et nous qualifier. Je pense que nous avons fait tout ce qu’il fallait, mais c’est vrai qu’il manque toujours un but. Parfois ça ne rentre pas, mais au niveau général nous n’avons pas concédé beaucoup d’occasions. Nous en avons eu 2-3 franches. Il y a bien sûr des choses à améliorer, mais c’est très encourageant pour la suite : il faut garder le même état d’esprit pour mardi car on a tout donné. Il y a des choses très positives, mais quand tu ne gagnes pas il faut toujours s’auto-critiquer pour s’améliorer. »

A Toulouse, Stadium,
Toulouse FC 1-0 OGC Nice (mi-temps 0-0)

Affluence : 10 000 spectateurs environ

Arbitre : Jérôme Brisard

But : Somalia (51’) pour Toulouse

Avertissements : Tameze (65’), Dante (82’) à Nice

Toulouse FC : Lafont - Yago, Diop, Amian, Sylla - Blin, Sangaré (Cahuzac, 75’) - Jean (Durmaz, 79’), Somalia, Gradel (Boisgard, 88’) - Delort

OGC Nice : Cardinale - Souquet (Burner, 76’), Dante (cap.), Sarr, Le Marchand - Tameze (Ganago, 67’), Mendy, Seri - Srarfi (Mahou, 82’), Plea, Saint-Maximin

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message