Toulouse FC - OGC Nice (4-1) : le Gym quitte déjà la Coupe de France

Le Gym est éliminé de la Coupe de France. Battus (4-1) par une équipe toulousaine efficace, les Aiglons devront se concentrer sur le championnat pour la seconde partie de la saison.

L’OGC Nice et les Coupes, c’est terminé pour cette saison. Après avoir chuté en 8e de finale de la Coupe de la Ligue, le Gym se présentait avec un groupe rajeuni à Toulouse. Dante et Atal étaient suspendus, Saint-Maximin trop court, le jeune Eddy Sylvestre se voyait offrir sa première titularisation parmi le groupe pro, après une bonne entrée à Strasbourg avant la trêve, dans un système en 3-4-3 au sein duquel l’aîné Christophe Jallet héritait du brassard.

Si les jeunes Aiglons firent jeu égal en première période, ils subirent le réalisme des locaux qui marquèrent à deux reprises dans les cinq dernières minutes. Auparavant, les deux équipes ne parvinrent pas à être dangereuses sur leurs tentatives, que ce soit côté niçois avec Sylvestre (21’) ou Walter (25’) qui ne trouvèrent pas le cadre, ou pour le TFC avec une frappe écrasée de Bostock (18’) et un ballon de Dossevi détourné par Jallet (28’). Mais Diakité (à bout portant à la 40’) et Gradel (en deux temps devant Benitez à la 45’) mirent les Niçois dos au mur.

Avec deux buts de retard à la pause, Patrick Vieira revit ses plans, incorpora Srarfi et Sacko dans son onze. Le dernier nommé mit moins de trois minutes à justifier son entrée, concluant une belle ouverture de Tameze pour réduire le score (2-1, 48’).

On pensait la partie relancée, ce qui fut d’ailleurs le cas durant une vingtaine de minutes. Dans cet intervalle les deux équipes se rendirent coup pour coup. Le Gym joua alors plus haut et se montra dangereux par Sacko (54’), Cyprien (61’) ou Sylvestre (66’), intéressant pour sa première titularisation. Le Téfécé procéda en contre et sur l’un d’eux Dossevi, de la tête, catapulta au fond des filets un centre parfait de Gradel (3-1, 68’).

Ce troisième but toulousain fit mal aux Niçois qui étaient revenus dans le coup. Dans le dernier quart d’heure, le Gym essaya de réagir mais confondant vitesse et précipitation, la jeune équipe de Patrick Vieira laissa trop d’espace et concéda plusieurs occasions. C’est finalement sur corner, que Manu Garcia, à l’affût sur une tête de Jullien repoussée par Benitez, aggrava la marque (4-1, 85’).

Pour le Gym, place au championnat avec la réception de Bordeaux, samedi à 20h à l’Allianz Riviera, pour l’entame de la phase retour.

LA RÉACTION DE PATRICK VIEIRA

Notre première période était insuffisante. Nous avons eu trop de joueurs en dedans. On a énormément souffert sur notre côté gauche. 2-0 à la mi-temps cela rend les choses plus compliquées. Ce changement de système en deuxième période nous a donné dix minutes intéressantes mais trop peu finalement pour espérer revenir au score. On leur a laissé les occasions les plus dangereuses sur leur côté droit. Sur l’aspect athlétique et défensif on a été insuffisant. Et quand nous avions le ballon, on a joué petit bras. On l’a payé cher. Je suis très déçu.

A Toulouse, Stadium,
Toulouse FC 4-1 OGC Nice (mi-temps : 2-0)

Affluence : 6 000 spectateurs environ

Arbitre : Amaury Delerue

Buts : Diakité (40’), Gradel (45’), Dossevi (68’), Garcia (85’) pour Toulouse ; Sacko (48’) pour Nice

Avertissements : Garcia (59’), Gradel (71’), Sylla (75’) à Toulouse ; Hérelle (71’) à Nice

Toulouse FC : Reynet - Amian, Jullien, Diakité, Moreira, Sylla - Bostock, Dossevi, Garcia (Sidibé, 88’) - Gradel, Leya Iseka (Sanogo, 69’)

OGC Nice : Benitez - Jallet (cap.), Hérelle, Sarr - Burner, Cyprien, Walter, Boscagli (Srarfi, 46’) - Tameze, Ganago (Sacko, 46’), Sylvestre (Makengo, 68’)

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message