Pit stop sur la Promenade des Anglais

À un peu plus de 100 jours du Grand Prix de France, la Formule 1, aux couleurs jaunes et noires de l’écurie Renault, s’est implantée à Nice, le temps d’un week-end. Au bord de la Baie des Anges, les as du volant Alain Prost et Nico Hülkenberg ont fait grimper le compte-tours de leurs bolides.

Après dix années d’absence, le GP tricolore s’inscrit de nouveau dans le calendrier de la plus prestigieuse des compétitions automobiles. Celui-ci se déroulera sur le circuit Paul-Ricard (Le Castellet, Var), le 24 juin 2018, soit vingt-huit ans après sa dernière édition. « Je m’en réjouis, déclare Alain Prost. Ce rendez-vous fait rayonner la France aussi bien sur le plan local qu’à l’étranger. »

Afin de promouvoir l’évènement, le constructeur français a installé, de samedi à dimanche, un paddock devant le Théâtre de Verdure. Au programme, un village d’animations composé d’une exposition de deux modèles F1 ainsi que d’un stand d’informations sur la billetterie du Grand Prix, une séance de dédicaces et pour clôturer le tout, une session de roulage d’environ deux kilomètres, réalisée par les pilotes Renault Alain Prost (1981-1983) et Nico Hülkenberg (depuis 2017).

Une démonstration de pilotage sous des trombes d’eau

’’Le Professeur’’, quadruple champion du monde, a donc revêtu sa combinaison pour dompter la RE40, monoplace historique avec laquelle il s’était imposé, en 1983, sur l’ancien tracé du Castellet. « C’était une victoire incroyable, se rappelle le natif de Lorette (Loire), nostalgique. À cette époque, j’avais l’impression d’être imbattable, alors me retrouver au volant de cette voiture ravive forcément de bons souvenirs, gravés à jamais dans ma mémoire. » L’Allemand, quant à lui, a fait rugir le vrombissement de la Lotus-Renault E20 de 2012.

La saison 2018/2019 peut enfin débuter

Sur le circuit de Barcelone, les deux semaines d’essais hivernaux viennent de s’achever. « Tout s’est globalement bien déroulé. Nous avons beaucoup appris et réalisé des progrès, reconnaît Nico Hülkenberg. L’équipe semble plutôt satisfaite de ces différentes sessions mais nous devons continuer à améliorer la monoplace, afin de réduire au maximum l’écart avec les grandes écuries. » Durant ces tests, la marque au losange a notamment battu le record de tours effectués sur une journée, au nombre de 190.

Tous les regards se tournent désormais en direction de l’Australie, et plus précisément vers Melbourne, où se déroulera le premier GP de la saison, du 22 au 25 mars prochain. Allez, encore un peu de patience avant l’extinction des feux !

Solène FALAISE

Crédit photo : Solène FALAISE

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message