Rugby : Le Stade Niçois ramène un point de son déplacement chez le leader Dijon

Deuxième défaite pour le Stade Niçois en 7 rencontres. Après 15 jours de repos, les hommes de David Bolgashvili ont repris le chemin des terrains chez le leader Dijon, jusque-là invaincu dans cette poule 4 de Fédérale 1.

Hier, les joueurs du Stade ont ramené un point de bonus précieux d’un déplacement compliqué chez le leader invaincu, Dijon. Les azuréens restent 3e au classement malgré la défaite 23-18.

Au coup d’envoi, le coach a décidé de faire un peu de turnover en donnant du temps de jeu à des joueurs peu utilisés depuis le début du championnat. Ainsi, seul l’ailier Matthieu Bonnet-Gonnet garde sa place au sein du XV titulaire. Le début de match est à mettre au profit des locaux qui imposent leur puissance et le pack dijonnais prend leurs homologues niçois.

Le buteur dijonnais, Jules Soulan (ancien pensionnaire d’Agen en ProD2) réussit 3 pénalités en première période. La mêlée bourguignonne surclasse la mêlée azuréenne et permet aux locaux de se rapprocher de la ligne d’en-but. A la 31e minute le Stade Niçois cède et encaisse un essai qui permet aux dijonnais de prendre le large et de mener 14 à 3. Cependant les visiteurs ne baissent pas les armes. Au contraire, juste avant la mi-temps, les coéquipiers du capitaine Goeffrey Cazanave passent la ligne grâce au bon travail des avants. Le Stade recolle 14 à 8.

Beaucoup de fautes

La physionomie de la seconde période est la même que celle des 40 premières minutes. Les locaux prennent les devants grâce à l’indiscipline des joueurs du Stade. Le buteur dijonnais, Jules Soulan, punit les fautes niçoises avec trois nouvelles pénalités. David Bolgashvili et ses hommes entrent dans les 10 dernières minutes avec un handicap de 12 points (23-11). Ces derniers vont faire passer un vent de suspense dans le stade Bourillot avec un essai collectif à deux minutes de la fin. Nice entre dans les clous du bonus défensif 23-18 mais ne parviendra pas à renverser le match. Le Stade Niçois tombe donc pour la deuxième fois de la saison mais reste sur le podium de la poule 4 (3e).

Dimanche prochain aux Arboras, les azuréens auront l’occasion de prendre le large sur ces concurrents avec la réception de Bedarrides (6e).

Pierre Ferrand

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message